Compte-rendus

C00

Nous sommes 7 à quitter Annecy vendredi après-midi direction le Dévoluy : Iris, Jean Claude, Kerstin,

Marie-Christine, Martine, Patrice, Séverine. Sur proposition de Jean Claude, l’objectif du week end est

double : le Pic de Bure associé à une visite de son Observatoire dans le cadre d’un circuit le samedi,

le Grand Ferrand par la voie normale en aller-retour pour le dimanche.

 

 

 

Après une nuitée au camping de Mont maur, démarrage du circuit depuis le parking des Sauvas. Nous empruntons le GR de Pays du Tour du Devoluy et traversons une agréable fôret avant de continuer à découvert. Au pied du Clos d’Aurouze, nous continuons sur la variante du GR dans la Combe d’Aurouze. Le paysage se fait très minéral. A l’altitude 2511, nous nous retrouvons face à la Combe de bure, à droite le Pic de Bure, à gauche le plateau de Bure et son observatoire. Nous obliquons tout d’abord en direction du Pic de Bure.

C01  C02

L’ambiance lunaire est saisissante. Arrivés au sommet du Pic (2709m), nous pouvons admirer l’ensemble du plateau de Bure et son observatoire, de même que les massifs environnants.

C03

C04

Nous repartons en direction de l’observatoire en traversant le plateau de Bure.

C05

Arrivés à l’observatoire, c’est André, opérateur sur ce site, qui nous accueille.

C06

« Bienvenu à l’Institut de Radioastronomie Millimétrique (IRAM). L’IRAM est un institut international de recherche en radioastronomie millimétrique qui se consacre à l’exploration de l’univers ainsi qu’à l’étude de ses origines et de son évolution. Fondé en 1979 par le CNRS ( Centre National de la Recherche Scientifique) en France et la MGP ( Max-Planck-Gesellschaft) en Allemagne, puis élargi en 1990 à un troisième partenaire, l’IGN (Instituto Geografico Nacional) en Espagne, l’IRAM est un modèle de coopération scientifique multinationale. L’institut dont le siège social est à Grenoble, emploie plus de 120 scientifiques, ingénieurs, techniciens et employés administratifs et exploite 2 sites d’observation : un télescope de 30 mètres situé au Pico Veleta près de Grenade en Espagne et l’interféromètre du Plateau de Bure (un réseau de 8 antennes de 15 mètres de diamètre). Ces 2 instruments comptent parmi les meilleurs radiotélescopes au monde et sont les observatoires les plus performants dans le domaine millimétrique.

Spécialisés dans la réception des ondes millimétriques, ces radiotélescopes jouent un rôle crucial en astronomie, car ils sont capables de détecter des objets enfouis dans des nuages de poussière et invisibles pour les instruments optiques. C’est ainsi que les astronomes parviennent jusqu’aux galaxies les plus lointaines, observent les trous noirs aux confins de l’univers et tracent le fond diffus cosmologique, remontant jusqu’au Big-Bang. Permettant en outre l’exploration des molécules interstellaires et de la poussière cosmique (éléments clefs dans la formation des étoiles et des galaxies) la radioastronomie millimétrique rend possible l’étude de l’évolution de l’univers.

C’est dans des nébuleuses comme celle de la fameuse Tête de Cheval que de nombreuses molécules ont pu être détectées. Tournant sur leurs axes, les molécules émettent dans les longueurs d’onde millimétriques, chacune d’elles à des fréquences caractéristiques. Les télescopes de l’IRAM opèrent à des longueurs d’onde de 3, 2, 1 et 0,8 millimètres, quatre fenêtres atmosphériques qui laissent passer la plupart des fréquences des molécules interstellaires. La transmission de ces fréquences dépend toutefois de la quantité d’eau présente dans l’atmosphère ; c’est la raison pour laquelle les observatoires de l’IRAM ont été placés en altitude, dans un climat le plus sec et le plus stable possible. »

Quelques vidéos permettant de mieux visualiser le site :

https://www.youtube.com/watch?v=lWRFhEZQH-g

https://www.dailymotion.com/video/x2lepll

http://www.iram.fr/IRAMFR/noema/virtual-tour/

C07  C08

Après avoir remercié André pour ses explications, nous repartons direction la Combe de Mai encadrée du Pic de Mai et de la Tête de Pras Arnaud.

C09

En sortie de Combe de Mai, nous rejoignons le GR de Pays du Tour du Devoluy emprunté à l’aller afin de rejoindre les voitures.

C10

Pour ce jour, ce sont 15 km et 1350mD+de parcourus dans une ambiance lunaire.

C11

Démarrage le dimanche directement depuis le gîte de Lachaup sur le GR de Pays du Tour du Devoluy. Passage à proximité de la Cabane du Chourum Clot. En contournant la Roche Courbe (en 1er plan), nous pouvons apercevoir en arrière plan la Tête de Vallon Pierra.

C12

Puis nous descendons dans le Vallon de Charnier dominé dans son fond par le Grand Ferrand , objectif du jour. Une marmotte nous observe cachée derrière quelques brins d’herbes séchés.

C13       C14

Arrivé au Col du charnier, nous pouvons observer sur notre gauche la Tête de Plate Longue, et sur notre droite la Tête du Lauzon.

  C16  C15

Nous reprenons notre chemin, direction le Grand Ferrand via le Clos Rognon.

C17

La montée jusqu’au sommet du Grand Ferrand s’effectue en plusieurs étapes : nous attaquons tout d’abord « dré dans l’pentu » afin de rejoindre une crête que nous allons longer jusqu’à la terrasse des réflexions. A cet endroit, nous effectuons une pause afin d’observer la progression des randonneurs situés plus haut que nous. Nous reprenons notre ascension dans un pierrier, puis nous remontons une cheminée et continuons notre montée à travers des gradins d’éboulis et des passages rocheux parfois aériens.

IMGP2594 1ter

Du sommet, nous pouvons admirer l'Obiou, de même que le Vercors et le Mont Aiguille.

IMG 2413 2

IMG 2419

Le retour s’effectuera par le même parcours qu’à l’aller. Nous pique-niquons au niveau de la Terrasse d’où nous apercevons en arrière plan le Pic de Bure gravi la veille.

C19

Depuis la Terrasse, nous redescendons sur les crêtes, et là afin de varier notre parcours par rapport à l’aller, nous basculons alors dans le Vallon Froid face à la Tête de Vallon Pierra. Jean-Claude nous propose une dernière petite descente dans un pierrier ; Patrice en profite pour faire une vidéo de cette descente.

C20

Vidéo de la descente dans le pierrier : https://youtu.be/n6vrqEg1rcw

Puis nous reprenons notre chemin comme à l’aller, laissant derrière nous l’aride Grand Ferrand.

C21

Les derniers kilomètres s’effectuent en bénéficiant de superbes vues sur les massifs environnants.

C22

C23

Ce dimanche nous avons parcouru 17 km et 1450mD+. Un grand merci à Jean Claude pour ce week end dépaysant qui nous a permis de découvrir deux nouveaux sommets.

C24

Photos : Patrice, Séverine